Menu Fermer

John Cena avait une liberté totale sur son personnage WWE, à une exception près

John Cena On Sami Zayn’s Rise In WWE: “I Gott Give Sami His Comeuppance”

John Cena se prononce sur son héritage dans la WWE

L’ancien champion du monde 16 fois a abordé son long parcours de bébéface lors d’une récente interview sur le Howard Stern Show. Cena révèle qu’au sommet de son parcours, il avait un contrôle créatif complet sur son personnage, à l’exception du fait qu’il ne pouvait jamais devenir méchant.

“Je pense que c’était à double tranchant. D’une part, mon corps me disait : ‘Tu dis que tu peux le faire éternellement. Je vais te donner encore cinq ans, maximum.’ C’était moi disant, ‘Si je prends vraiment soin de moi, je peux le pousser à dix ans.’ Pour moi, dix ans c’est un peu comme ‘Je vais vivre éternellement’. C’est un clignement d’œil dans la WWE. Tu es sur la route tellement souvent, tu clignes des yeux, une décennie passe. J’ai réalisé que ce n’est pas quelque chose que je peux faire éternellement, combiné au fait que je n’avais pas beaucoup de liberté créative sauvage dans la WWE. J’avais un contrôle créatif complet sur la façon dont je pouvais façonner mon personnage, mais je ne pouvais pas devenir mauvais. Cela limite ce dont vous êtes capable. Jouer le même personnage encore et encore pendant 15 ans, chaque semaine, sans pause, je l’aime toujours, et je le fais encore, c’est pourquoi j’y retourne. Puis, quelqu’un vous donne une opportunité comme ‘Tu veux être ce mec bizarre, maladroit et nu ?’ ‘Putain ouais, ça a l’air génial, faisons-le’. “

Cena n’ayant jamais eu l’occasion d’incarner un méchant dans la WWE restera l’un des plus grands “Et si” de l’histoire de la lutte.

D’autres révélations

Par ailleurs, lors de l’interview, Cena a parlé des accusations horribles portées contre Vince McMahon dans le procès de Janel Grant. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici.

Source : wrestlingheadlines.com