Menu Fermer

Lance Archer commente sa signature avec AEW, qui il veut combattre à AEW, plus


Lors d'un récent entretien avec le Rapport du blanchisseur, Lance Archer a commenté sa signature avec AEW, qu'il veut combattre, et plus encore. Vous pouvez consulter quelques faits saillants de l'interview ci-dessous:

En rejoignant AEW: «Tout allait bien. L'occasion qui se présentait avec une entreprise comme AEW qui était tout simplement trop belle pour la laisser passer, mec. Il y avait trop de choses sympas qui me venaient en même temps. C’est l’occasion de rentrer à la maison. Une opportunité d'être à la télévision aux États-Unis d'Amérique. Je ne l'avais pas fait régulièrement depuis plus de 10 ans. L'occasion d'être devant les fans américains et ma famille, mes amis sur une base cohérente, ainsi que la possibilité d'être là-dedans avec tant de gars différents avec lesquels je n'ai même jamais touché le ring. "

Sur les gars, il veut lutter dans AEW: «J'ai travaillé avec Kenny Omega au Japon. Mais nous ne nous sommes jamais battus. Sammy Guevara au Texas depuis de nombreuses années – ne s'est jamais battu. Brodie Lee maintenant chez AEW. Je ne me suis jamais battu. J'ai combattu Mox une fois. Et c'était au Japon. J'adorerais donc recréer cela aux États-Unis. Cody et moi ne nous sommes jamais affrontés. Et nous allons le faire le 23 au Double or Nothing. Il y a tellement d'opportunités sympas qui sont venues à ma rencontre à l'époque. La famille, les amis, ma foi, pointaient tous dans la direction d'AEW. Ici, je botte le cul. "

Pour avoir organisé le premier match G1 Climax aux États-Unis: «Ma famille était là. Et ils étaient comme cinq rangées en arrière. On pouvait les voir depuis le ring. Et mes petites nièces, elles m'avaient déjà vu lutter avant mais quand elles étaient plus jeunes. Maintenant, ils sont en fait assez vieux pour voir ce qui se passe et profiter de l'environnement. Pour moi, être le premier match de G1 aux États-Unis a été une expérience vraiment cool. Et Will Ospreay et moi, je pense, sommes allés là-bas et avons démoli la maison. Les gens ne savaient pas à quoi s’attendre de moi. Ce premier match à Dallas pour le G1 était la première fois qu'ils me voyaient vraiment travailler en tant que compétiteur en simple depuis très longtemps. C'était une sorte de fête de sortie. J'en ai profité pour vraiment me réinventer. Et commence vraiment le voyage qu'est The Murderhawk Monster. Ce G1 à Dallas était en quelque sorte le point de départ de cette première étape. »


Source