Le nouvel accord de la WWE ne modifie pas la stratégie des sports en direct – The Hollywood Reporter

Photo of author

Par David Marques

Netflix acquiert les droits de la WWE

Netflix a récemment annoncé la signature d’un accord sans précédent avec la WWE pour la diffusion de Monday Night Raw sur sa plateforme. La décision de la société de streaming de pénétrer dans le monde du catch représente un nouveau virage dans sa stratégie de contenus en direct. Cependant, Netflix reste prudent et affirme ne pas avoir l’intention d’acquérir davantage de droits de diffusion pour d’autres événements sportifs en direct.

Le positionnement de Netflix

Le co-PDG de Netflix, Ted Sarandos, a réaffirmé que la société était “dans le secteur du sport”, mais qu’elle n’avait pas l’intention de s’engager massivement dans l’achat de droits de diffusion pour des ligues sportives majeures. Il a souligné que la WWE est un type de divertissement sportif, avec des scénarios scénarisés et une mise en avant de la narration, qui correspond parfaitement à la conception de Netflix du “drame sportif”.

Il a notamment précisé que la WWE est considérée comme du “sport divertissement” en raison de ses scénarios scénarisés et de son accent mis sur la narration (le terme *sport divertissement* ayant été inventé par le fondateur de la WWE, Vince McMahon, en partie pour soutenir que ses émissions ne devraient pas être soumises aux réglementations imposées aux sports comme la boxe).

Détails de l’accord

La diffusion de Monday Night Raw sur Netflix débutera en 2025 et s’étalera sur une période de dix ans pour un montant total de 5 milliards de dollars, soit une moyenne de 500 millions de dollars par an. Le contenu sera diffusé en direct aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et dans les territoires d’Amérique latine. Netflix détiendra également les droits mondiaux, à l’exception des États-Unis, pour d’autres programmes de la WWE, y compris Smackdown et des événements premium.

Ted Sarandos a également souligné l’opportunité qu’offre ce partenariat à la WWE, en termes de distribution mondiale, grâce à la présence étendue de Netflix à l’échelle internationale. Par ailleurs, cet accord permettra aussi d’enrichir considérablement l’inventaire publicitaire du service de streaming.

Une stratégie inchangée

Malgré cet investissement dans la WWE, Ted Sarandos a tenu à préciser que la stratégie générale de Netflix concernant les droits sportifs ne changerait pas. Il a notamment comparé la longueur de la saison de la WWE à celle de ligues sportives comme la NBA, expliquant que celle-ci est caractérisée par une plus grande régularité dans les diffusions hebdomadaires tout au long de l’année, contrairement à d’autres sports avec des saisons moins étalées.

Source : www.hollywoodreporter.com