Menu Fermer

Les Miz Pins ont amené McIntyre à devenir un nouveau champion de la WWE

The Miz


Daniel Bryan a remporté son troisième match Elimination Chamber ce soir, juste un peu moins que le record de tous les temps, mais il n’y aura pas de célébration pour le leader du mouvement YES alors que nous continuons sur la route de WrestleMania.

Bryan a commencé le match avec Cesaro, ce qui s’est traduit par un échange d’ouverture très attendu. Le roi Baron Corbin a rejoint le match peu de temps après, et les deux hommes ont continuellement ciblé le genou précédemment blessé de Bryan, plantant des graines pour plus tard dans le combat.


Sami Zayn est entré dans le match quatrième, bien que son équipe de documentaires se soit vu interdire l’accès au bord du ring par l’arbitre. Attendez-vous à tout entendre sur la «conspiration» à chaque occasion qu’il en aura. Kevin Owens et Jey Uso ont complété le match en tant que cinquième et sixième participants, reprenant immédiatement leur rivalité avec une bagarre sauvage autour de la Chambre.

Il y a eu plusieurs spots et séquences incroyables tout au long de ce qui pourrait devenir l’un des meilleurs matchs de la Chambre d’élimination que nous ayons jamais vu. Kevin Owens a effectué un moonsault du haut de l’un des pods avant de livrer des étourdissements pour tout le monde et d’éliminer son ancien rival Sami Zayn.

Plus tard, Jey Uso a piégé le bras d’Owens dans la porte de la cage et l’a brutalement arraché à sa place. Il a en fait épinglé KO après un Superfly Splash marquant ce que beaucoup considéreraient comme une victoire bouleversée majeure. Bryan délivrerait une dernière frappe de genou à Jey après avoir esquivé un Superfly Splash du haut d’un pod, remportant la victoire.

Complètement épuisé après avoir traversé une guerre de 40 minutes contre cinq des meilleures superstars de la WWE aujourd’hui, Bryan avait environ deux minutes de repos alors que le champion universel Roman Reigns se dirigeait vers le ring pour son match pour le titre.

Bryan attraperait en fait le «chef tribal» dans la serrure LaBelle dès que la cloche sonnerait, venant très près de choquer le monde et de voler le titre universel. Reigns a trouvé un moyen de sortir de la prise et l’a simplement matraqué avec des coups de l’avant-bras, appliquant un étranglement à guillotine qui a forcé l’arbitre à appeler rapidement la cloche.

Et toujours votre champion universel de la WWE, Roman Reigns.




Source