Menu Fermer

REVUE: Main Event du samedi soir # 35: Faites-moi acheter ce spectacle

REVUE: Main Event du samedi soir # 35: Faites-moi acheter ce spectacle


Bienvenue dans les revues Old School (et New School) de KB. Je passe en revue des émissions de lutte depuis plus de douze ans maintenant et j’ai passé en revue plus de 6 000 émissions. Tous les lundis, mercredis et vendredis, je publierai une nouvelle critique ici sur Wrestlingrumors.net. Cela peut être n’importe quoi, de la WWE moderne à la vieille école, en passant par les indépendants et tout ce qui se trouve entre les deux. Notez que j’évalue en utilisant des lettres au lieu d’étoiles et je n’évalue pas les correspondances de moins de trois minutes car vraiment, à quel point quelque chose d’aussi court peut-il être bon ou mauvais ?

Main Event du samedi soir #35

Date : 18 août 2007
Lieu : Madison Square Garden, New York, New York
Participation : 16 827
Commentateurs : Michael Cole, John Bradshaw Layfield, Jim Ross

Il est temps pour le Publicité annuelle d’une heure et demie pour Summerslam, ce qui donne envie de revoir la série originale de cette série. Cette émission n’a rien annoncé en dehors d’une mise à jour sur qui pourrait être l’enfant illégitime de Vince McMahon. Le spectacle ne fait aucune différence de toute façon, mais je suis presque inquiet de ce qui va se passer ici. Allons-y.

Vince McMahon et Coach sont à l’arrière pour récapituler l’affaire de l’enfant illégitime. L’entraîneur a parcouru la liste et pense avoir une idée de qui est l’enfant de Vince. Vince lui a parlé de tous ses badinages (dont il n’a que des enregistrements, je suppose), à ​​l’exception de celui-ci à Kansas City (d’où est originaire Coach), dans les années 70….quand Coach est né…..et ensuite mis à l’adoption. Vince pense que la nuit va être longue.

Séquence d’ouverture.

Batista/Kane contre Great Khali/Finlay

Prenez deux matchs Summerslam, mettez-les dans un match par tag. Finlay et Kane, avec ses côtes collées, commencent les choses, Kane le faisant tomber dans le coin. C’est rapidement parti pour Batista, qui prend Finlay par le bras. Un MuscleBuster lâche à nouveau Finlay et nous faisons une pause. De retour avec Khali travaillant sur les côtes et mettant sur le ventre Claw.

Kane se bat mais reçoit un coup de pied au visage pour le remettre à terre. Cela ne dure cependant pas longtemps alors que Finlay se remet à Batista alors que tout s’effondre. Khali est attaché dans les cordes alors voici Hornswoggle… qui est lancé dans la poitrine de Khali. Un double chokeslam abat Khali et la Batista Bomb termine Finlay.

Évaluation: C. Un événement principal de style house show total et c’est à peu près aussi bon que vous allez l’obtenir. En fin de compte, la lutte n’est pas tant le but de cette émission que de voir ces lutteurs faire quelque chose pour vous préparer à Summerslam. Ils n’avaient pas non plus d’autre option pour la fin, donc c’était à peu près aussi bon que cela aurait pu être fait.

Vince McMahon doit savoir qui est son enfant… puis il se regarde dans un miroir pour le transformer en sa version des années 80. L’entraîneur fait sortir Vince de là, alors Ron Simmons arrive et accroche à sa propre réflexion.

MVP est très heureux de voir Evander Holyfield ici pour battre Matt Hardy dans un match de boxe. Holyfield semble le connaître.

Voici Coach et Vince McMahon pour Illegitimate Child Corner. Étant donné que les tests ADN ont pris si longtemps, il est temps de découvrir qui est l’enfant. L’entraîneur parle de la façon dont Vince est un homme avec des envies mais Vince lui dit de PASSER À CELA. Tout d’abord, Vince a eu un rendez-vous galant dans le Kentucky, ce qui fait ressortir Eugene. Vince dit que ce n’est pas possible, car il a couché avec une femme, pas sa cousine. Eugene dit que son oncle Eric voulait se lancer dans la lutte parce que Vince a cloué sa sœur… et c’est suffisant pour que Vince le coupe. Eugene: “JE T’AIME PAPA!”

Vince le jette dehors alors Coach fait venir Melina, qui aurait pu être conçue quand Vince était à une after de Wrestlemania II à Los Angeles. Cue Melina, qui a l’air plutôt bouleversée. Ils insistent tous les deux sur le fait que ce n’est pas elle, car….apparemment, ils ont eu, ahem, une “réunion” le 4 juillet. Melina ferait mieux d’espérer que leur rencontre était, ahem, inoffensive, ou elle le poursuit pour tout ce qu’il a. Je pense qu’il ira bien car Vince était à New York pour Wrestlemania II, pas à Los Angeles.

Quoi qu’il en soit, il reste une personne mais Coach ne veut pas les faire sortir. Vince insiste cependant et le verre se brise, ce qui signifie que nous obtenons cette panique classique de Vince. Austin pense que Vince pourrait être son pop et qu’il pourrait être le fruit de ses reins. Le résultat de ce qui est venu des pamplemousses de Vince si vous voulez. Vince dit qu’il n’y a aucune chance que cela se produise, ce qui, selon Austin, est dommage.

Ils n’ont jamais eu la chance de jouer au catch, d’aller à un match de football, de construire un kart ou de lui apprendre à faire du ski nautique. Vince n’a même jamais pu avoir cette conversation sur les oiseaux et les abeilles avec lui. Ils n’ont pas pu prendre une bière ensemble mais Vince en a assez. Austin pense que la chose la plus facile serait Stunning Vince, mais il préfère l’aider avec les pamplemousses à la place, ce qui signifie un tas de coups bas. L’entraîneur obtient le Stunner à la place et la bière est consommée. Vince se relève et obtient son propre Stunner. C’était quelques blagues jusqu’à ce que nous arrivions au moment Austin / Vince et ça marchera toujours. La recherche continue.

John Cena contre Carlito

Sans titre et c’est le Big Apple Showdown. Cena le tacle pour commencer et frappe avec la main droite. Carlito est envoyé à l’extérieur mais parvient à tirer Cena au sol pendant que nous faisons une pause. De retour avec Cena frappant la corde supérieure Fameasser pour deux et le STFU fait taper Carlito à la hâte. Pas assez montré pour évaluer mais c’était presque une courge Cena.

Après le match, Randy Orton entre et donne à Cena un RKO via une chaise ouverte. Cena est froid et Orton lui crie beaucoup dessus avant de le regarder, diaboliquement.

Après la pause, Randy Orton dit que ce n’est que le début et qu’il remportera le titre de la WWE à Summerslam.

Il y a un tas de femmes au bord du ring pour le match de boxe.

Matt Hardy contre Evander Holyfield

Michael Buffer est là pour gérer les présentations, dont une pour MVP, dans le coin de Holyfield. Matt porte au moins un couvre-chef pour éviter un mauvais cas de destruction. Nous avons des tours de deux minutes et Holyfield le renverse en une minute environ. Hardy se relève et redescend en une vingtaine de secondes. D’une manière ou d’une autre, il survit à nouveau pour terminer le tour, le MVP étant très satisfait. La cloche sonne pour le deuxième tour et Holyfield ne veut plus le battre. MVP entre et dit à Holyfield de le faire, ce qui lui vaut un KO. C’est à peu près tout ce qu’ils auraient pu faire et au moins ils l’ont fait rapidement.

CM Punk/Boogeyman contre John Morrison/Big Daddy V

ECW obtient en fait la dernière place. Matt Striker est ici avec V et ils franchissent les entrées assez rapidement. Punk et Morrison commencent les choses avec Punk qui l’enroule pour le remorquer. Morrison l’envoie d’abord la gorge dans la corde du milieu, alors Punk le corde à linge par-dessus le sol.

Nous faisons une pause et revenons avec Boogeyman en arrière-plan de Morrison un peu plus fort que nécessaire, mais la distraction de Striker laisse V entrer. Cela signifie que Boogeyman est projeté à ce moment-là, mais il évite une charge dans le coin. C’est de retour au punk avec la corde à linge tremplin à Morrison mais il est de retour avec un genou à la tête. Ce n’est pas grave, car Punk attrape un petit paquet pour l’épingle.

Évaluation: C-. C’était comme s’ils manquaient de temps et devaient serrer tout le monde là-dedans pendant qu’ils le pouvaient. Je prendrai cela en charge de ne pas avoir le match, même si V n’a pas fait grand-chose ici, ce qui pourrait être une bonne chose. Punk reçoit un autre coup de pouce pour son match pour le titre et c’était le point ici.

Le commentaire nous envoie vers une vidéo rapide en surbrillance pour conclure le spectacle.

Note globale : C. En gardant à l’esprit que ce n’était qu’un moyen de créer un pay per view, c’était complètement regardable. Ils auraient probablement pu réduire cela à une heure au lieu d’une heure et demie, mais au moins ils ont couvert beaucoup de choses et avaient l’accord Vince/Austin au milieu. Absolument pas un spectacle que vous devez voir, mais cela aurait été un bruit de fond tout à fait acceptable pendant que vous pliez les serviettes de votre voisin.

Thomas Hall est un fan de catch depuis plus de trente ans et a vu plus de 60 000 matchs de catch. Il est également critique de lutte depuis 2009 avec plus de 6 000 émissions complètes couvertes. Vous pouvez trouver son travail sur kbwrestlingreviews.com, ou consulter sa page d’auteur Amazon avec 30 livres de lutte.

Tenez-vous au courant des DERNIÈRES RUMEURS DE LUTTE ! Cliquez ici pour vous inscrire à la newsletter quotidienne exclusive de Wrestling Rumours, livrée directement dans votre boîte de réception.

Le post REVIEW: Saturday Night’s Main Event #35: Make Me Buy That Show est apparu en premier sur WrestlingRumors.net.



Source : https://wrestlingrumors.net/tommyhall/review-saturday-nights-main-event-35-make-buy-show/