Menu Fermer

REVUE : Smackdown – 13 avril 2007 : une équipe différente

REVUE : Smackdown - 13 avril 2007 : une équipe différente


Bienvenue dans les critiques de la vieille école (et de la nouvelle école) de KB. Je passe en revue des émissions de lutte depuis plus de douze ans maintenant et j’ai revu plus de 6 000 émissions. Chaque lundi, mercredi et vendredi, je publierai une nouvelle critique ici sur Wrestlingrumors.net. Cela pourrait être n’importe quoi, de la WWE moderne à la vieille école, en passant par les indépendants et n’importe quoi entre les deux. Notez que j’évalue en utilisant des lettres au lieu d’étoiles et je n’évalue pas les correspondances de moins de trois minutes car vraiment, à quel point quelque chose d’aussi court peut-il être bon ou mauvais ?

Remettre à sa palce
Date : 13 avril 2007
Lieu : Dunkin’ Donuts Center, Providence, Rhode Island
Fréquentation : 8 000
Commentateurs : John Bradshaw Layfield, Michael Cole

Nous sommes en route pour le prochain pay per view de Smackdown et Batista veut sa revanche avec Undertaker pour le titre mondial. C’est bien avec Undertaker, mais il n’est pas cool avec King Booker qui le saute pour mettre fin au spectacle de la semaine dernière. Cela ressemble à quelque chose qu’il va traiter le plus tôt possible et cela ne se passera probablement pas bien pour Booker. Allons-y.

Séquence d’ouverture.

Teddy Long est sur le ring pour faire avancer les choses. Il ne perd pas de temps ce soir et annonce Batista contre Undertaker pour le titre mondial de Smackdown à Backlash dans un match Last Man Standing. C’est une grosse amélioration, mais un match violent comme celui-là a du sens pour les gars qui vont se battre les uns contre les autres plutôt que fort.

Finlay/Hornswoggle contre M. Kennedy

Fallout de Kennedy attaquant Hornswoggle à Wrestlemania. Cela étant dit, il n’y a pas de Hornswoggle pour commencer, ce qui signifie que ce n’est pas vraiment un match avec handicap. Avant le match, Kennedy reçoit un accueil plutôt positif et dit à Finlay qu’ils n’ont pas à le faire. Les choses ont dégénéré dans Money in the Bank à Wrestlemania et la tension était élevée.

Kennedy s’excuse mais Finlay dit qu’il n’a jamais rencontré quelqu’un qui gémit et rampe comme Kennedy. Il donnera à Kennedy le bénéfice du doute bien que les excuses soient acceptées. Ne touchez plus Hornswoggle. Attendez, car ce n’est pas cool avec Teddy Long, qui veut que ces deux-là se battent ce soir. Ils peuvent le faire en équipe… contre Batista et Undertaker. La colère s’ensuit, peut-être parce que Hornswoggle n’est jamais apparu.

Michelle McCool est à l’arrière et entend un son suspect (provenant d’environ cinq pièces). C’est Jillian Hall qui attaque Ashley parce qu’elle veut être dans la vidéo de Timbaland à sa place. Michelle chasse Jillian alors que Paul London et Brian Kendrick arrivent trop tard.

Titres par équipe : Deuce N Domino contre Paul London/Brian Kendrick

Deuce N Domino, avec Cherry sont difficiles. Le tour de taille de Londres ne va pas très loin sur Deuce, mais un petit paquet en obtient deux. London donne un coup de pied à la jambe de Deuce pour l’énerver alors Domino entre. Kendrick le rejoint pour un brassard puis un autre dans un brassard. C’est le retour à Londres et les champions franchissent le ring à la hâte, préparant le grand plongeon de Londres sur Domino.

Nous faisons une pause et revenons avec Kendrick en train d’armer Deuce, mais une distraction permet à Domino de prendre un coup bas. Un suplex donne deux à Domino et c’est parti pour la mentonnière. Reculez et étouffez les cordes, car les angles de la caméra vous montrent à quel point le bâtiment est vraiment petit. Le passage à tabac se poursuit jusqu’à ce que Kendrick roule et plonge à Londres pour le hot tag. La maison est nettoyée à la va-vite, y compris un double piétinement de la corde supérieure à l’arrière pour deux sur Domino. Deuce revient et envoie Kendrick à l’extérieur, mettant en place Crack Em In Da Mouth… mais l’arbitre DQ les accuse d’être sur le ring trop longtemps.

Évaluation: C+. Ces équipes ont une alchimie mais j’en ai marre de les voir se battre. Changez déjà les titres ou passez à autre chose car cela devient vraiment répétitif. La fin laisse la porte ouverte à un autre match revanche et je suis sûr que nous l’aurons le plus tôt possible, mais ils doivent déjà trouver quelque chose avec ça.

Teddy Long raconte à Kristal à quel point le 400 de la semaine prochaine est géniale le spectacle aura lieu à Milan, en Italie. Deuce N Domino et Cherry arrivent et ne sont pas satisfaits du résultat. Ils se font jeter de toute façon.

Le condamné.

MVP contre Chris Benoit

Sans titre. MVP pousse Benoit dans le coin pour commencer à montrer un peu de puissance. Un armdrag envoie MVP dans un autre coin et il est temps pour une impasse. C’est très bien avec Benoit, qui l’emmène au tapis pour un brassard sans trop de problèmes. La menace du Crossface envoie MVP au sol mais il est de retour avec quelques avant-bras au visage. Une botte de course dans le coin donne deux au MVP mais Benoit casse un suplex.

Benoit frappe un backbreaker et donne un coup de pied, mais MVP obtient son propre coup pour reprendre le dessus. On frappe un peu la mentonnière mais Benoit arrive au tablier et taquine le suplex allemand au sol. C’est cassé comme prévu et MVP le poste pour nous envoyer faire une pause. De retour avec Benoit se battant contre une autre mentonnière mais chargeant dans un ventre à ventre. Un fouet dur envoie Benoit dans le coin et MVP commence sur le bras cogné de Benoit.

Trois coudes droits donnent deux au MVP, mais un suplex aux aurores boréales donne à Benoit la même chose. Le Crossface continue, MVP mettant rapidement le pied sur les cordes. Certains suplex allemands roulants ont MVP en difficulté mais il évite le Swan Dive. MVP martèle et donne un coup de pied à Benoit dans la tête mais l’Allemand ne peut pas le suplexer au sol. Au lieu de cela, Benoit essaie un rollup mais MVP attrape la corde pour la goupille.

Évaluation: C+. Ces gars travaillent bien ensemble et l’épingle de triche ramène MVP dans le match pour le titre tout en protégeant Benoit. Je suis sûr qu’ils seront configurés pour Backlash en conséquence et cela devrait être un autre bon. MVP est prêt à remporter le titre depuis longtemps maintenant, donc Benoit le laisser tomber est la bonne décision dans un proche avenir.

Après la pause, MVP dit qu’il nous l’a dit et promet de remporter le titre.

Nous récapitulons King Booker attaquant Undertaker la semaine dernière et se faisant massacrer. Il a subi des blessures au cou, au genou et au coude, ce qui signifie qu’il est hors de combat pour une durée indéterminée. C’est un sacré coup à Tombstone pour se blesser au genou.

Rebond brut.

Kane contre Daivari

Kane décharge sur lui pour commencer comme s’il déchargeait Kane sur Daivari, y compris un coup dur au visage dans le coin. Il y a le claquement latéral dans la corde à linge supérieure, suivi des côtes de Daivari qui se plient autour du poteau. Le chokeslam termine Daivari à la va-vite.

Après le match, voici William Regal et Dave Taylor pour s’en prendre à Kane, mais ils ne peuvent même pas le faire se lever. Finalement, ils abandonnent et s’enfuient.

Mark Henry revient.

Undertaker/Batista contre M. Kennedy/Finlay

Finlay s’éloigne d’Undertaker pour commencer et le remet à Kennedy, qui est emmené dans le coin pour le matraquage. Undertaker charge cependant dans une botte et les méchants prennent le relais alors que Batista semble essayer de se rappeler où il s’est garé. C’est rompu et Undertaker lance Kennedy dans le coin pour commencer à lancer plus de mains droites. Snake Eyes a des ennuis avec Finlay mais Batista s’identifie, permettant à Kennedy de sauter Undertaker. Batista jette Finlay et les spinebusters Kennedy, mais cette fois c’est Undertaker qui s’identifie.

Nous faisons une pause et revenons avec Undertaker en taguant Batista plutôt de force. Kennedy se fait piétiner et cette fois, c’est Batista qui frappe Undertaker dans la poitrine pour le prochain tag. Une distraction de Finlay brise la vieille école mais Undertaker ignore tout ce que Kennedy lui lance. Batista revient pour deux sur un suplex avec Finlay faisant l’arrêt. Finlay arrive et est projeté dans le coin pour quelques mains droites au visage.

Il y a une sacrée corde à linge pour donner deux à Batista et c’est à Undertaker de continuer à marteler. Cela a été presque complètement unilatéral jusqu’à ce que Undertaker laisse tomber la jambe du tablier à Finlay. Old School est brisé par un autre blind tag et ce n’est pas cool avec Undertaker. La distraction permet à Finlay de sauter sur Batista, Undertaker ne faisant qu’éblouir au lieu d’aider. Kennedy revient pour commencer sur le genou de Batista et un bloc de coupe le coupe à nouveau. Finlay attrape la jambe d’un STF et Kennedy s’assoit sur la mauvaise jambe.

Un coup de Shillelagh à la jambe aggrave la situation et Kennedy repousse Batista dans le tablier. L’Indian Deathlock ne fonctionne pas pour Kennedy, il va donc avec des mains droites au visage à la place. C’est au tour de Finlay de tirer un peu plus sur la patte, dont un demi crabe. C’est enfin suffisant pour transformer Undertaker en une pom-pom girl peu enthousiaste, ce qui semble fonctionner car Batista est de retour avec un spinebuster. Undertaker revient pour nettoyer la maison mais Batista s’identifie à nouveau. Alors que Undertaker bat Finlay au sol, la bombe Batista termine Kennedy.

Évaluation: B-. C’était un type de match différent car il s’agissait beaucoup plus de la narration que de l’action elle-même. Undertaker et Batista ont joué avec eux deux ici et c’était un moyen efficace de construire des choses. Ils ne s’aiment pas mais ils ont dû travailler ensemble ici. Certes, ce n’était pas le meilleur travail d’équipe, mais l’histoire était avancée et c’est ce qu’ils visaient ici. Bien fait, d’une manière différente.

Le regard vers le bas et la gestuelle du titre terminent le spectacle.

Note globale : B-. Je ne sais pas trop quoi penser de cette série mais j’en ai assez aimé. Le contrecoup commence déjà à prendre forme, même si vous pouvez dire qu’ils sont encore un peu dans la zone post Wrestlemania. Cela peut s’estomper encore plus la semaine prochaine, mais pour l’instant, ce n’est qu’un bon spectacle au lieu de quelque chose de grand. La WWE continue cependant d’être sur une lancée, et cela devient de plus en plus impressionnant à mesure qu’ils s’éloignent de Wrestlemania.

Thomas Hall est un fan de catch depuis plus de trente ans et a vu plus de 60 000 matchs de catch. Il est également critique de catch depuis 2009 avec plus de 6 000 spectacles complets couverts. Vous pouvez trouver son travail sur kbwrestlingreviews.com, ou consultez sa page d’auteur Amazon avec 30 livres de lutte.

Tenez-vous au courant des DERNIÈRES RUMEURS DE LUTTE! Cliquez ici pour vous inscrire à la newsletter quotidienne exclusive de Wrestling Rumours, livrée directement dans votre boîte de réception.

Résultats bruts du lundi soir – 13 septembre 2021


Source