Menu Fermer

Vince McMahon n’a pas aimé la fin originale de la série documentaire The Undertaker’s Last Ride


Le dernier chapitre de «Undertaker: Last Ride» a été diffusé sur le réseau WWE en juin.

Les derniers moments de l’épisode ont vu Taker parler de la façon dont il était finalement d’accord avec l’idée de se retirer du rôle de lutteur sur le ring. Il a expliqué que le Boneyard Match était une fin parfaite pour sa carrière, mais a ajouté que «le temps ne dira que» si Vince McMahon le contacte à l’avenir. Il a déclaré qu’à ce stade de sa vie, il n’avait aucune envie de revenir sur le ring.

À l’époque, la façon dont cela est apparu a fait penser à certains fans qu’il avait en fait pris sa retraite tandis que d’autres pensaient que c’était un moyen de garder la porte ouverte à un éventuel retour. La WWE a confirmé plus tard sa retraite.

Lors d’une interview avec Barstool Sports, Taker a été interrogé sur l’impact du documentaire sur sa décision de prendre sa retraite. C’est là qu’il a révélé que McMahon n’aimait pas la fin originale des docuseries et c’est la raison pour laquelle ils ont ajouté la ligne «ne jamais dire jamais» pour garder les choses ouvertes.

«C’est une excellente question, c’est probablement la meilleure question que l’on m’ait posée. C’était dans mon processus de réflexion. J’ai tout un groupe de personnes qui me disent: ‘Vous pouvez sortir et faire ça, les gens vont devenir fous et ils vont adorer.’

À l’intérieur, je me dis: «Je ne bouge plus comme je le faisais, c’est une version édulcorée. J’aime aussi beaucoup ce business et j’aime jouer pendant 33 ans si vous comptez avant la WWE. C’est presque comme si j’avais besoin de quelqu’un pour mettre la balle là-dedans et arrêter.

Une fois que nous avons commencé à rouler avec ça, c’était dans mon esprit: «Je peux arriver à un point où cela le solidifiera et je n’aurai pas le choix. À l’origine, c’est là que j’en étais jusqu’à ce que je doive envoyer les 15 dernières minutes du dernier épisode au président [McMahon].

Inutile de dire que… il n’aimait pas du tout la fin. C’est là que nous remettons la ligne là-dedans, «ne dites jamais jamais». Je m’y prends. Évidemment, à l’approche de mars ou avril [WrestleMania], J’aurai ce sentiment intérieur comme si je devais me préparer à quelque chose.

Vous pouvez regarder l’intégralité de l’interview en cliquant sur le joueur ci-dessous (des citations peuvent être trouvées autour de 25 minutes):


Source