Menu Fermer

La liste des mots interdits de la WWE mise à jour pour 2021

La liste des mots interdits de la WWE mise à jour pour 2021


La WWE a depuis des années une politique selon laquelle certains mots ne peuvent pas être prononcés par les lutteurs ou les commentateurs sur la programmation de la WWE. Au fil des ans, certains mots ont été repris et retirés de la liste des « mots interdits », certains des exemples les plus connus étant ceinture (en référence à un championnat) et lutte / lutteur (bien que cette règle soit souvent enfreinte pour l’accent) . Lors de la dernière newsletter Wrestling Observer, Dave Meltzer a fourni une liste mise à jour des mots interdits, que vous pouvez voir ci-dessous.

Certains des mots ne surprendront probablement pas les fans qui regardent la programmation de la WWE depuis un certain temps, car les termes de l’industrie comme talon et babyface ne sont jamais utilisés et la classification familiale a arrêté certains mots relatifs à la violence (y compris « violence  » lui-même) d’être prononcé.

  • Lutte
  • Lutteurs
  • Ceinture
  • Du sang
  • Étouffer
  • Diva
  • Sangle
  • Kayfabe
  • Mofo
  • Photo du visage
  • Traumatisme
  • QD
  • L’Anti-Diva
  • Blessures à la colonne vertébrale
  • Victime
  • Violence/Violente
  • WWF
  • Batteur de femme
  • Trottoir
  • Étrangler
  • Tuer
  • Meurtre
  • Kayfabe
  • Spectacle de la maison
  • QD
  • Pousser
  • Être fini
  • Visage de bébé
  • Talon
  • Emploi / Emplois
  • Carte

Deux entrées qui pourraient soulever un sourcil sont « Curb Stomp » et « The Anti-Diva ». Le premier est toujours le coup de grâce de Seth Rollins (bien qu’ils l’appellent juste « The Stomp » depuis un certain temps) tandis que le dernier était le surnom de Paige. L’ancienne championne des Divas a récemment taquiné un retour à la lutte professionnelle après qu’une blessure au cou l’a forcée à prendre sa retraite en 2018.

« Je n’ai pas fini », a déclaré Paige lors d’un récent stream sur Twitch. « Je n’ai pas encore fini. Cela va être mon histoire de retour. Je suis inspiré. Je suis tellement inspiré par les gens qui reviennent à la lutte et plus j’y pense, je me dis ‘D’accord, mentalement, je suis prêt à partir. Je vais commencer à bosser, à monter un peu sur le ring. Peut-être. On verra. Cela ne veut pas dire que je fais un retour demain. C’est une longue route. Je dois encore être autorisé par les médecins, je dois être autorisé par la WWE. C’est un si gros processus, mais émotionnellement, je suis prêt. Ces derniers mois, je ne pensais pas que j’étais émotionnellement prêt, mais non, je suis prêt. de remonter sur le cheval. Même si cela me prend un an. Un pas à la fois, construisez-y, c’est exactement ce que je fais. Il y a tout un voyage et ça va prendre du temps. »


Source